Fantasy draft

Magistral forum pour la Fantasy League de Basket (et plus si affinités)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le fil des PYRENEAN DAHUS (Big)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18
AuteurMessage
BIG

avatar

Localisation : To Lose

MessageSujet: Re: Le fil des PYRENEAN DAHUS (Big)   Mar 10 Oct - 9:15

Après une saison 2016-2017 en mode "gueule de bois post-titre" conclue par une descente "que j'aimerais pas remonter en vélo", retour en D-League pour les historiques Dahus, déjà champions ici aussi il y a quelques années (pensée pour le regretté Andy que j'avais tapé en finale). La draft à seulement 16 équipes ouvrait pas mal de possibilités stratégiques, et permettait aussi de se faire plaisir sur les deux ou trois derniers tours avec la perspective d'une FA List conciliante. Préparation réduite avec certes un ranking, mais monté au seul feeling (aucun outil statistique mobilisé).

1. (10) Chris Paul (Hou - PG)
Un pick 10, c'est l'assurance d'avoir déjà vu partir tous les choix évidents (6 à 8 à peu près) qui permettent de construire une draft très orientée stratégiquement ; et d'avoir encore deux ou trois options sympa qui se tirent juste devant. Bref, tout ça pour dire que CP3 est arrivé jusque là et que ça me branchait plus que tout ce qui suivait. Je suis assez convaincu que le système MDA devrait largement compenser le partage avec Harden (et encore, leurs minutes vont être "staggered" comme il faut) pour maintenir la fonction et la propreté du Popol. Reste à savoir quoi et comment construire avec ça, sachant que c'est de l'inédit pour moi.

2. (23) Myles Turner (Ind - PF,C)
Là je suis déjà plus circonspect. Porzingis et Dray déjà draftés, je me trouve hésiter entre la jouer full extérieur en prenant Love (pour avoir un intérieur hyper compatible avec cette stratégie), plier les Ast avec Marc Gasol ... ou garder toutes mes options ouvertes en prenant un pivot plus classique. En avant pour un gamin prometteur, qui signifie aussi une forme de soumission au "best available", donc une absence de choix clair pour la construction du roster.

3. (42) Steven Adams (OKC - C)
Histoire de pas être dépourvu de gros ni de moustaches, un léger reach sur Adams guidé par la peur de le voir disparaître. Du costaud, du fiable, du solide, et même pas de pivot remplaçant derrière à OKC, on a toute confiance.

4. (55) Gary Harris (Den - SG,SF)
Puisque je suis dans l'absence de stratégie spécifique, vraiment le concept devient, pour finir le cinq de départ, de récupérer ce qui se présente de mieux sans réfléchir. Bon, en même temps j'adore Harris et avec son nouveau contrat et la raquette Millsap-Jokic, on attend une belle saison. Très content de le retrouver là et d'en profiter.

5. (74) Trevor Ariza (Hou - SG,SF)
Là encore, hésitation avant de me tourner par conservatisme sur du pas fun du tout (à mes yeux, je pense que je l'ai jamais drafté alors qu'il est utile tous les ans), mais du très efficace quand même. Il devrait pas manquer de shoots ouverts ni de tâches défensives à assumer, c'est le prototype de la valeur sûre.

6. (87) Malcolm Brogdon (Mil - PG,SG)
Petite entorse au jeu de la récupération forcenée des bons coups dont les autres GM ne veulent pas, une tentative de prendre, avant qu'il ne soit trop tard, un second meneur pour jouer un peu sérieusement les Ast avec CP3. J'ai pas du tout suivi si sa saison rookie émaillée de retentissants triple-doubles cachait des faiblesses ou un vrai potentiel, donc je verrai bien, mais les PG vont en s'améliorant sur leurs premières années donc pourquoi pas.

7. (106) JaMychal Green (Mem - PF)
Un peu comme avec Ariza, on retombe dans une approche très conservatrice à la recherche d'intérieurs de complément. JaMy est anti-sexy au possible, mais avec le départ de Z-Bo il devrait encore prendre un peu de responsabilités dans un environnement stable. On comprend bien pourquoi il a été boudé, et en même temps au-delà du top 100 ça devenait une affaire.

8. (119) Willie Cauley-Stein (Sac - PF,C)
Et on continue dans l'opportunisme. Pas moins de 3 tours qu'il était en haut de mon ranking et que, comme tout le monde manifestement, je n'en avais aucune envie (certainement le FT% qui me faisait grimacer). Jusqu'au moment où la position de draft encourage à évacuer le flou de la rotation à Sacto. C'est pas du tout le genre de joueur qui m'intéresse, sauf que le potentiel fantasy est réel.

9. (138) Tyler Johnson (Mia - PG,SG)
Pas convaincu que j'avais besoin d'un combo guard à ce moment de la draft, mais là encore, le mec a fait genre top 60 ou 80 en pergame l'an dernier, pour le coup j'aime bien son profil, donc c'est criminel de le laisser traîner aussi loin. Peut-être la première fois dans cette draft que l'opportunisme rencontre une vraie envie de drafter un mec.

10. (151) Jaylen Brown (Bos - SG,SF)
Bon, là je commence à me relâcher un peu : j'ai drafté consciencieusement du best available sur 9 tours, c'est le moment de compenser en prenant des joueurs que j'aime beaucoup avec un facteur risque bien moindre, surtout avec un pool réduit à 240 unités. Si Jaylen Brown explose on sera content, s'il explose pas ça sera pas un drame.

11. (170) Aron Baynes (Bos - C)
Le roster commençant à pencher très sérieusement vers l'arrière, il me faut des gros de complément. On commence par former une raquette "cuir et moustache" en ajoutant un autre océanien aux choix capillaires douteux auprès d'Adams. Vu le contexte à Boston, il y a quand même de sérieuses chances qu'il fasse de la statistique dans l'ombre avec rigueur et sérieux. Puis je le drafte chaque année parce que je l'aime bien.

12. (183) Mike Muscala (Atl - PF,C)
Passé toute la saison dernière à se mordre les doigts de pas l'avoir drafté, alors là, avec un manque flagrant de concurrence, on se laisse tenter des fois qu'il soit en timeshare ou passe même carrément devant Dedmon. Au fond du top 200, on peut pas dire que ce soit volé, et si ça marche pas la FA est ouverte.

13. (202) Tony Snell (Mil - SG,SF)
Un petit relent d'opportunisme avec un mec sortant d'une belle saison qui tombe inexplicablement au-delà du pick 200. On voit mal au nom de quoi son temps de jeu se réduirait (au moins jusqu'au retour - qui s'annonce tardif - de Jabari Parker). Bref, même si on n'a rien à cirer du joueur, un choix apparu comme évident.

14. (215) Cristiano Felicio (Chi - C)
Poliment, on dira que c'était pas un choix de conviction. Là aussi, un joueur qui peut avoir son impact sur un temps de jeu réduit, et alors que je me traîne une raquette possiblement un peu juste. Sans doute aussi les restes d'une tradition des ligues à 18 ou 20 GM, avec l'idée forte qu'un 14 ou 15ème choix a plus de chances de faire du bien en étant un pivot déménageur qu'en étant un meneur tout sale. Sans doute moins vrai avec une FA aussi grande, mais bref.

15. (234) Darius Miller (NO - SG,SF)
Le seul panic move (heureusement sans pression vu le contexte) de la soirée, après les départs de Ferrell et Isaac qui me faisaient de l'oeil. Il y a évidemment le fait de l'avoir vu jouer en Europe qui pèse un peu dans la balance, mais c'est surtout le fait de trouver un titulaire aussi tard qui a encouragé le pick. S'il se fait une petite place aux Pels en bouffeur de miettes il restera, sinon, on s'en séparera sans états d'âme.

Le bilan :
Je l'ai expliqué et je l'explique encore une fois : une draft pas vraiment dans mes habitudes. Un first pick avec lequel je sais pas construire, un pick 2 qui m'incite pas à faire de vrais choix stratégiques, puis une draft essentiellement opportuniste alors que je suis habituellement dans les premiers à drafter des chouchous (coucou l'entame Jokingis l'an dernier) et à reacher des sleepers hypés (coucou Norman Powell et Kyle Anderson l'an dernier, bande d'enfoirés) ... Du coup, un roster qui me laisse assez indifférent en termes d'esthétique, mais dont j'espère pour compenser qu'il sera efficace. Seule vraie grande satisfaction : avoir drafté la raquette "barber shop aux antipodes" Adams-Baynes, qui va me faire rêver toute l'année.

_________________
"I will miss him a lot. He was a good friend. And he owes me $80."Yao Ming after Bostjan Nachbar was traded.


Dernière édition par BIG le Mar 10 Oct - 9:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
newuser

avatar

Age : 40
Localisation : auxerre

MessageSujet: Re: Le fil des PYRENEAN DAHUS (Big)   Mar 10 Oct - 9:48

Baynes s'est blessé hier soir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zazie, Zizou et Pippen

avatar

Age : 34

MessageSujet: Re: Le fil des PYRENEAN DAHUS (Big)   Mar 10 Oct - 10:03

Très jolie draft, non ?
Surtout quand on voit celle de Christ quoi...

_________________
"Steve, as a general rule, when you have your own statue outside the stadium, you don't come off the bench !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionel_Joserien

avatar

Age : 35
Localisation : A gauche, à gauche, à gauche

MessageSujet: Re: Le fil des PYRENEAN DAHUS (Big)   Mar 10 Oct - 10:27

Du coup, tes pivot sne servent plus à grand chose , autant te rabattre sur les AST.
Tu veux Dray contre quelques pivots ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le fil des PYRENEAN DAHUS (Big)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le fil des PYRENEAN DAHUS (Big)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 18 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18
 Sujets similaires
-
» Le Daü existe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantasy draft :: D-League :: Equipe(s)-
Sauter vers: